Le jardin des abbés

L'ABBAYE D'AULNE

Le jardin des abbés

L’abbaye pouvait s’enorgueillir de posséder de magnifiques jardins pour subvenir aux besoins des cuisines. Les jardins de l’abbé ,du prieur et du moulin, n’étaient rien à côté du grand jardin de plus de 2 hectares situé au nord-ouest de l’abbaye. Il y avait également les jardins de la montagne qui suit la crête de la colline de la Porte de Landelies à la Porte de Gozée. Une dizaine de terrasses garnies d’espaliers produisant des fruits de qualité étaient surmontées d’un belvédère d’où l’on découvrait un magnifique panorama. Il faut encore ajouter la houblonnière, le carré aux herbes ou jardin de l’infirmerie et le jardin d’agrément

La période médiévale se caractérise par la variété des espèces cultivées. A côté des traditionnels froment, orge, seigle, avoine, le paysan cultive aussi l’épeautre, l’amidonnier et l’engrain. Le seigle, peu exigeant, était utilisé le plus souvent ; ensuite le froment pour le pain blanc, l’orge était très apprécié surtout pour la fabrication de la bière, l’avoine pour les chevaux, le mil et le millet pour le pain noir mais pas très répandus. Fréquemment, on semait des mélanges de graines : du méteil (seigle+froment) du terceil (2/3 orge +1/3 froment ) et probablement bien d’autres combinaisons.

LES EPICES

 

On trouve dans la cuisine médiévale, une véritable « foison d’épices. L’homme médiéval aime manger épicé. Montrer à ses hôtes sa richesse en servant une cuisine épicée est de bon ton car elles viennent de loin, du Moyen (voire d’Extrême) Orient. Mais, les épices ont également un attrait mystique et idéologique. En consommant des épices, on se rapproche de Dieu car celles-ci proviennent directement du Paradis. (gingembre, macis, clous de girofle, cardamome, noix de muscade, poivre, safran.

 

LES LEGUMES

 

La majorité des légumes utilisés au Moyen-Age sont des légumes déjà connus de l’Antiquité. Les racines- navet, chou rave, carotte blanche, panais, céleri, chervis, poireau, radis, ail, échalote, oignons Les potherbes (légumes consommés dans un pot) La bette, le cardon, l’épinard, la bourrache, les choux, la betterave (cultivée pour ses feuilles), l’amarante, les laitues, le cresson.

 

Les grains-les pois, pois chiches, le fenugrec, les fèves, les lentilles, la mongette Après la découverte de l’Amérique et les relations commerciales avec l’Extrême-Orient, de nouveaux légumes apparaissent : l’aubergine, la carotte « orange », le chou-fleur, le haricot, le chou de Bruxelles, le maïs, la pomme de terre, le riz, la tomate. Le pois mange-tout n’apparaît qu’en 1787, avant on ne consommait que des pois cassés.

Copyright @ All Rights Reserved