La cour de l'infirmerie

L'ABBAYE D'AULNE

La cour de l'infirmerie

Les moines cultivaient de nombreuses plantes médicinales. Le jardin de l’infirmerie était confié et soigneusement entretenu par le moine apothicaire pour la préparation de ses remèdes.

D’une surface de 3075m², ce jardin (1950) a été aménagé en 2007 en jardin paysager. Actuellement, on peut profiter de la vue exceptionnelle sur l’arrière de l’abbaye et découvrir les différentes plantes qui sont ou seront plantées (1700 plants) dont des symphorines, des rosiers, du hêtre pourpre, des spirées, des ligustrum, asters, viormes, chèvrefeuille, buis…..

 

Charlemagne fut le premier souverain qui montra l’importance des plantes et définit une liste de 80 plantes et arbres fruitiers qui devaient être cultivés pour remédier aux problèmes de la santé de l’homme. Exemples : le lierre : en infusion contre la toux , en cataplasme contre les brûlures, les ulcères, les brûlures , les baies comme purgatif l’anémone : extrait contre la lèpre et mélangée à la graisse de porc, pommade contre les ulcères et les brûlures. Le fraisier des bois : contre les blessures, les maux d’estomac, les problèmes urinaires. Les infusions contre les problèmes nerveux et l’anémie. L’utilisation principale des légumes se fait en cuisine mais, tout comme les épices, ils n’en gardent pas moins des vertus médicinales et curatives. Ex : le fenouil pour la digestion, l’oignon pour le phlegme, l’estomac et…la calvitie. Bien entendu, cette petite liste n’est qu’un aperçu du savoir du moine apothicaire et de l’utilisation des plantes au moyen-âge.

Copyright @ All Rights Reserved