657

L'ABBAYE D'AULNE

Fondation de l'abbaye

Selon la légende, Landelin y fonda là les bases de l’abbaye. Fils d’une riche famille noble d’Artois, seigneur de Vaulx, Landelin fut envoyé vers l’âge de 10 ans à l’école épiscopale où le futur saint Aubert évêque de Cambrai devenu son parrain le remarqua par ses progrès. Celui-ci lui proposa de devenir moine. Beau, doué, cela ne plut guère à l’étudiant qui quitta son protecteur et s’unit à une bande de brigands, se fit appeler Maurosus et s’installa sur les bords de la Sambre à Lobbes(Forestaille) et Landelies, endroits fort fréquentés par les marchands et les voyageurs. Leurs méfaits accomplis, ils se réfugiaient dans leur repère de Grignard, position fortifiée sur la Sambre. Toujours selon la légende, lors d’un pillage, Landelin voyant son ami mort eut une telle frayeur que le désespoir s’empara de lui. Un ange apparut et lui mit devant les yeux sa vie de dépravé. Landelin quitta ce lieu de débauche et courut se jeter aux pieds de saint Aubert selon l’ordre de l’ange.

Il effectua une retraite dans un monastère suivant la règle de saint Colomban1et effectua trois pèlerinages à Rome en passant par Luxeuil. Rentré à Cambrai avec plusieurs reliques que le Pape lui avait confiées, Landelin ordonné prêtre par Martin I, proposa à Aubert d’évangéliser nos régions et de s’établir là où il avait commis ses méfaits. Evidemment, tout ceci n’est qu’une légende et le plus vraisemblable serait que Landelin aurait peut-être participé à quelques actes répréhensibles pour l’époque. Il a effectué un ou plusieurs voyages à Rome et aurait été dirigé « commandité » par le Saint Siège pour créer des abbayes dans cette partie de l’Austrasie2 qui n’était pas très croyante. Il fonda d’abord Lobbes qui attira très rapidement de nombreux jeunes gens. Il continua, chargé de mission par Aubert, le Saint Siège et la Cour Franque et créa AULNE. Landelin avait un acte de donation en bonne et due forme lorsqu’il fonda Aulne, donc rien n’est le fruit du hasard mais seulement la volonté du Pouvoir spirituel et temporel. Quant à dire que les quelques masures et la petite chapelle dédiée à saint Pierre se trouvaient à cet endroit même, cela est beaucoup moins sûr. Les bâtiments auraient été situés sur la colline plus proche de Gozée. Certains émettent la présence d’une origine gallo-romaine, peut-être ; intersection de la route et de l’eau ; Alna toponyme d’origine latine, c’est possible mais ce qui est certain c’est que Landelin après y avoir imposer la terrible loi de Luxeuil, trouva que Aulne était assez important pour voler de ses propres ailes tout en étant sous la domination de Lobbes. Il poursuivit, alors son chemin pour fonder une nouvelle abbaye non loin de Trélon, à Wallers, et termina sa vie à Crespin après y avoir fait construire une quatrième abbaye.

Copyright @ All Rights Reserved